Prendre du smecta en étant enceinte : une bonne idée ?

enceinte

Au début de la grossesse, une femme éprouve non seulement des sentiments joyeux et excitants, mais souffre également d’un certain nombre de symptômes désagréables. Dès le premier trimestre, elle commence à s’inquiéter des brûlures d’estomac causées par les changements physiologiques du corps. L’un des médicaments qui aident à soulager les brûlures d’estomac est le smecta. Dans cet article, nous allons vous dire si c’est une bonne idée de prendre du smecta en étant enceinte et vous dire ces contres-indications.

À quoi sert le smecta ?

Smecta est un médicament à base de diosmectite, un composant de la classe des absorbants intestinaux. L’utilisation de smecta est très courante de nos jours et peut être prescrite aussi bien aux adultes qu’aux enfants. Il est utilisé en cas de diarrhée chronique ou aiguë. Il aide à lutter contre l’inconfort abdominal, les brûlures d’estomac, les ballonnements, les éructations et les flatulences. Il combat également les maladies infectieuses comme la gastro-entérite. Ce médicament guérit aussi d’autres symptômes de dispersion, qui font partie intégrante des maladies du tractus gastro-intestinal. Smecta apparaît comme une solution miracle pour guérir ces différents maux.

Le smecta est-il autorisé pour les femmes enceintes ?

Il est très important qu’une future maman se sente bien et à l’aise, car c’est aussi ce que ressent le bébé dans son ventre. Les femmes enceintes ne peuvent prendre du smecta que sur avis médical. Car dans cet état, tout médicament peut apporter non seulement du bien, mais aussi du mal à vous ou à votre bébé. Lors de la prescription de smecta, le médecin déterminera le dosage approprié, qui sera adapté dans un cas particulier.

Lisez aussi :   Quelles sont les meilleures villes du Nord pour vivre en résidence senior ?

Dans le cas où ce serait recommandé par un médecin, la poudre de smecta pendant la grossesse protège la muqueuse de la paroi de l’estomac. Mais aussi, elle restaure, apaise, et élimine  l’effet irritant de l’acide chlorhydrique, des acides biliaires, excréter du corps et des gaz pathogènes.

Toutefois, le médicament peut être dangereux pour le fœtus s’il est encore au stade embryonnaire. Par conséquent, le smecta ne doit être utilisé que dans des conditions strictes, par exemple pendant cinq semaines au maximum, pour éviter les complications.

L’utilisation prolongée de grandes quantités de Smecta peut contribuer à la libération de très petites quantités de plomb dans la circulation sanguine du bébé.

Chez les nourrissons, le plomb peut entraîner des troubles de l’apprentissage et du langage, de la coordination visuelle et spatiale, une perte d’audition et une anémie. Le plus grand risque est que l’enfant naît avec des problèmes rénaux qui peuvent nécessiter une intervention chirurgicale après la naissance.

Le médicament peut-être prescrit non seulement pendant la grossesse, mais aussi pendant l’allaitement, ainsi qu’aux enfants dès les premiers jours de leur vie.

Quelles sont les contre-indications à la prise de smecta ?

La consommation de smecta est contre-indiquée chez les personnes qui ne supportent pas le fructose ou qui souffrent de mauvaise absorption du glucose et du galactose. La composition de smecta comprend de la smectite et des sucres simples. Ce sont des substances mal tolérées par l’organisme humain lorsqu’on souffre d’une intolérance au fructose ou de problèmes d’absorption des sucres.

Aussi chez les personnes souffrant d’une affection qui empêche le passage correct des selles dans les intestins en raison d’une obstruction quelconque. L’administration de smecta dans ces cas peut contribuer à un ralentissement du transit intestinal et provoquer une constipation, ce qui peut aggraver l’obstruction des intestins. Par conséquent, si vous avez un problème intestinal ou si vous souffrez de constipation, l’utilisation de Smecta doit également être limitée.

Lisez aussi :   Les meilleures complémentaires santé pour les étudiants : Nos recommandations

Certaines personnes ne savent pas qu’elles sont sensibles à un médicament avant de le prendre. Par conséquent, si de l’urticaire, un œdème ou un choc anaphylactique surviennent après l’ingestion de smecta, on considère que la personne est allergique au médicament. Dans ces cas, il est vital de consulter immédiatement un médecin et d’arrêter de prendre le médicament.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *