Vésicule biliaire symptômes fatigue : Tout savoir

Plusieurs conditions peuvent être à la base d’un symptôme comme la fatigue. Lorsque vous ressentez juste de la fatigue, cela peut être parce que vous avez demandé de gros efforts à votre corps ou que vous manquez de repos. Mais lorsqu’en plus de la fatigue vous ressentez d’autres symptômes comme la jaunisse, une nausée et de la douleur, vous devez contacter immédiatement votre médecin pour un diagnostic.

En effet de tels symptômes en plus de la fatigue signifie qu’il y a un problème ou un dysfonctionnement au niveau de la vésicule biliaire. Ce dysfonctionnement de la vésicule biliaire peut être lié à plusieurs facteurs. Dans le même temps, il existe des traitements adéquats pour y remédier afin d’éviter les symptômes de fatigue. Grâce à ce guide, vous pourrez tout savoir sur le sujet.

Vésicule biliaire symptômes fatigue

La bile est produite dans le foie. Il est important pour la digestion de la graisse. Les enzymes (lipases) contenues dans la bile décomposent les graisses dans l’intestin afin que le corps puisse les absorber et les utiliser. La vésicule biliaire est l’organe dans lequel la bile est stockée. Surtout après des repas riches en graisses, le liquide stocké s’écoule d’ici à travers les voies biliaires dans l’intestin grêle supérieur (duodénum).

Il n’est pas facile de cerner une fatigue liée à la vésicule biliaire. D’un côté, la fatigue peut se justifier par le fait que vous avez besoin de repos. Dans le cas contraire, il est relativement lié à un problème de santé. Lorsque ce problème de santé vient de la vésicule biliaire, vous ne ressentirez pas uniquement les symptômes de fatigue. Un diagnostic auprès de votre médecin devient alors nécessaire. En général, les causes entraînant une défaillance de la vésicule biliaire qui ressortent du diagnostic sont :

  • Les calculs biliaires ;
  • Les infections ;
  • Une inflammation de la vésicule.
Lisez aussi :   La différence entre un ventre gonflé et une grossesse

Lorsque la cause est déterminée, il est plus facile de trouver un bon traitement qui permettra d’éradiquer le mal et faire disparaître par la même occasion la fatigue.

Les calculs biliaires

Les calculs biliaires sont le plus souvent la cause de l’inflammation de la vésicule biliaire. Les calculs biliaires sont des dépôts cristallins solides se formant grâce à la bile. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les calculs biliaires se forment. Ceux-ci incluent un régime riche en graisses et pauvre en fibres, les fluctuations hormonales et l’obésité ainsi qu’un tempérament familial.

Les calculs biliaires bloquent le canal biliaire, obstruent ou empêchent la bile de s’écouler dans les intestins. Le liquide s’accumule et la pression dans la vésicule biliaire augmente de plus en plus. Cela sollicite doublement la paroi de la vésicule biliaire : d’une part, elle est sollicitée par l’augmentation de pression et d’autre part elle est irritée par la bile agressive qui s’y est accumulée. Cela permet aux bactéries de s’installer plus facilement et de provoquer différents symptômes comme la fatigue liée à la vésicule biliaire.

Comment traiter les calculs biliaires

Divers analgésiques et médicaments antispasmodiques peuvent soulager les coliques douloureuses. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont particulièrement efficaces (AINS) tels que l’ibuprofène. Ils aident mieux que les antispasmodiques. Des symptômes tels qu’une sensation de satiété ou des nausées peuvent également être traités avec des médicaments.

Les médicaments sont rarement utilisés pour éliminer les calculs biliaires. Un tel traitement n’est possible que si les calculs de cholestérol dans la vésicule biliaire sont petits et viennent de se former. Les comprimés contenant l’ingrédient actif acide ursodésoxycholique (UDCA), un acide biliaire, peuvent dissoudre ces calculs biliaires.

Lisez aussi :   Les meilleures complémentaires santé pour les étudiants : Nos recommandations

Ils doivent généralement être pris pendant plusieurs mois. Cependant, de nouvelles pierres se forment souvent après le traitement. Ce traitement n’est donc proposé qu’à quelques personnes présentant un léger inconfort ou de rares cas de coliques.

Symptômes de l’inflammation de la vésicule biliaire

Les symptômes provoqués par la cholécystite dépendent de son évolution. L’inflammation de la vésicule biliaire provoque généralement une douleur intense dans la partie supérieure droite de l’abdomen. Celles-ci peuvent être persistantes ou ondulées (augmenter et diminuer) et irradier vers le dos et l’épaule droite.

Les crampes abdominales combinées à des maux de dos sont donc des symptômes d’accumulation de bile ou de maladie du foie. Vous pouvez aussi remarquer d’autres symptômes de l’inflammation comme :

  • Douleur intense dans la partie supérieure droite de l’abdomen et du dos ;
  • Fièvre et frissons ;
  • Nausée et vomissements ;
  • Diarrhée ;
  • Changements de couleur des selles et de l’urine.

Comment l’inflammation est-elle traitée ?

Il est recommandé d’enlever chirurgicalement la vésicule biliaire rapidement (dans la journée) pour éviter la récurrence des symptômes ou des complications. Avec une légère inflammation, une intervention peut parfois être évitée. Cependant, les conséquences à long terme d’une dérogation n’ont pas encore été suffisamment étudiées. Par exemple, on ne sait pas encore quel est le risque de conséquences graves si l’on ne subit pas d’opération. Cela peut entraîner une inflammation renouvelée et la nécessité d’une intervention chirurgicale d’urgence.

D’autre part, il existe un risque d’inflammation du pancréas ou d’empoisonnement du sang (état septique). Par conséquent, les calculs biliaires sont retirés des voies biliaires aussi rapidement que possible à l’aide de l’ERC.

Lisez aussi :   Avibon crème : quelle est la meilleure crème de remplacement ?

Avant la chirurgie, beaucoup de gens se demandent ce que signifie vivre sans vésicule biliaire. En règle générale, cependant, la perte de l’organe ne présente pas d’inconvénients majeurs. S’il n’y a pas de vésicule biliaire, toute la bile produite dans le foie s’écoule directement à travers la voie biliaire dans la voie biliaire sans stockage intermédiaire. Certaines personnes ont donc des selles un peu plus fréquentes qu’avant et des selles plus molles. Mais ce n’est souvent que temporaire.

Comment vivre après l’opération ?

Bien qu’une opération conduit généralement au fait qu’il n’y a plus de coliques, il n’est pas garanti que l’inconfort abdominal disparaisse complètement. Par exemple, une sensation de plénitude et de flatulence peut persister. Les calculs biliaires peuvent également continuer à se former dans les voies biliaires et causer des problèmes.

Après une opération, il n’est pas absolument nécessaire de manger différemment ou de suivre un régime particulier. De nombreuses personnes tolèrent leur alimentation habituelle aussi bien après l’opération qu’avant.

Si certains aliments ne sont plus tolérés après la procédure et que des problèmes digestifs surviennent, il peut être judicieux de modifier un peu votre alimentation. Le médecin peut aider à cela. Il est souvent recommandé de manger moins de matières grasses et plus de fibres. La meilleure façon de savoir ce qui fonctionne pour vous et ce qui ne fonctionne pas est de l’essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *