Tout savoir sur les aoûtats chez le chien et le chat

Les aoûtats sont des parasites qui sévissent dans le milieu animal. On les retrouve beaucoup plus souvent sur la peau des chiens et des chats. Ils ont la particularité d’être fortement présents en période estivale. Ce parasite une fois retrouvé chez un chien ou un chat peut être aussi une source de problème sanitaire pour l’homme. Il entraîne en effet des démangeaisons très violentes qui n’épargnent ni homme ni animal. Dans les lignes suivantes, nous présenterons tout ce qu’il faut savoir sur ce parasite.

Aoûtats du chien et du chat : Les caractéristiques de ce parasite

Appartenant à la famille des acariens, les aoûtats de nom scientifique Trombicula autumnalis sont des parasites de très petite taille qu’il est difficile d’identifier à l’œil nu. Leur taille normale est en effet de 0,3 mm. Leurs milieux de vie sont multiples et variés. On peut les retrouver présents soit dans les jardins, soit dans les prairies ou dans les champs.
Selon son cycle de vie, l’aoûtat se présente sous deux formes différentes : une phase de vie adulte et une phase larvaire. Le nom aoûtat est beaucoup plus attribué à son état larvaire. Comme mentionné un peu plus haut, c’est une larve qui fait beaucoup plus de ravage en période estivale dans les mois d’août en particulier. Morphologiquement, ces parasites sont revêtus d’une carapace de couleur rouge. Certaines personnes tendent parfois à les confondre avec des trombidions. Cependant, rappelons qu’on ne peut pas voir un aoûtat à l’œil nu.

Comment identifier la présence d’un aoûtat chez son chien ou son chat

Il est très difficile d’identifier un insecte qui mesure le millimètre. L’identification se base sur des critères symptomatologiques chez l’animal. Les aoûtats se nourrissent en consommant des bouts de peau. On comprend aisément pourquoi ces fléaux sont à la base d’importantes démangeaisons corporelles. Leur présence en forte quantité sur la peau de l’animal entraîne non seulement des démangeaisons, mais aussi des lésions cutanées. C’est ainsi qu’on arrive à identifier la présence du parasite ou non.

Lisez aussi :   Peut-on parier sur le hockey ?

Symptômes liés à la présence d’un aoûtat sur un chien ou un chat

Pour résumer clairement les choses, deux critères principaux permettent de deviner qu’un aoûtat attaque son chien ou chat :

  • Il crée des lésions corporelles importantes : à la surface de la peau, on remarque des traces de griffures plus ou moins importantes;
  • On observe des sensations de prurit important : en effet, l’insecte consomme la peau de son hôte en utilisant des enzymes de prédigestion. C’est une sensation qui prend de quelques jours à quelques semaines.

Lorsqu’un aoûtat s’installe sur son hôte, l’animal ne sent au début aucune douleur liée à ses piqûres. Les sensations de démangeaisons sont liées à l’enzyme de digestion qu’il secrète plutôt. Il est important de noter quand même qu’une affection par un aoûtat n’est pas une situation qui peut créer la mort d’un individu ou d’un animal. Ce dernier ne sera sujet qu’à des lésions importantes qui peuvent devenir des plaies infectées si elles sont mal traitées.

Diagnostic clinique

Comme mentionné précédemment, l’aoûtat est un animal qui est invisible à l’œil nu. Pour diagnostiquer sa présence, il faut se baser sur la symptomatologie observée. Avant tout, il faut vérifier la période de l’année. Ces parasitent sévissent plus entre les mois de juillet et d’août. Par ailleurs, on peut observer sur la peau de l’hôte (le chien ou le chat) des lésions cutanées plus ou moins importantes. Ces lésions sont accompagnées de prurit surtout au niveau des yeux, à la base de l’oreille, sur l’abdomen ou dans les oreillons. Lorsque l’infection est très avancée, on arrive à identifier visuellement sur le corps de l’animal des taches de couleur orangées. Ces aoûtats sous forme de larves pourront être observés entre lame et lamelles sur un microscope. Face à un problème aussi récurrent, il convient de savoir quelles prophylaxies ou méthode de traitement adaptée il faut appliquer.

Lisez aussi :   Comment choisir un abri de piscine hors-sol ?

Traitement face à une infection des aoûtats chez le chien et le chat

Il est recommandé pour un traitement de faire recours aux services d’un vétérinaire. Ce dernier en fonction de la gravité de l’infection saura quel traitement approprié imposer à l’animal. Pour les cas extrêmes, d’infection et l’apparition de larves orangées, le traitement devra passer avant tout par une désinfection de la zone infectée en éliminant les larves pathogènes avec un insecticide. Dans l’optique d’avoir de très bons résultats, il est conseillé de faire recours à un vétérinaire quand bien même le propriétaire de l’animal a la possibilité de faire ce traitement tout seul.
Une fois le parasite éliminé, il faudra se concentrer ensuite sur la réaction inflammatoire en ayant recours à des produits anti allergiques associés à des antibiotiques pour prévenir d’éventuelles infections bactériennes. Les attaques de parasites comme les aoûtats sont très fréquentes. Pour éviter que son chien ou son chat ne se fasse contaminer, il faut régulièrement assurer sa protection en veillant rigoureusement à son hygiène corporelle. Par ailleurs, il faut veiller aussi rigoureusement à la propreté de son entourage en désherbant son jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *