Bardage pas cher : les solutions économiques pour sublimer votre extérieur

bardage pas cher

Chaque propriétaire aspire à créer un espace extérieur qui soit à la fois esthétique, fonctionnel et durable. Le bardage, revêtement utilisé pour habiller les façades d’une construction, joue un rôle essentiel dans l’atteinte de ces objectifs. Cependant, l’idée de se lancer dans un projet de bardage peut souvent être décourageante en raison des coûts élevés généralement associés à cette pratique. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions innovantes qui permettent d’accéder à un bardage de qualité sans pour autant vider son portefeuille. Dans cet article, nous allons vous guider à travers les différentes options de bardage pas cher disponibles sur le marché, tout en mettant en avant leurs avantages économiques et esthétiques.

Bardage métallique

Le bardage métallique est plus économique que d’autres types de bardages. Son coût varie généralement entre 5 €/m² et 40 €/m², avec une légère augmentation si vous optez pour des matériaux à double peau. En plus d’être abordable, le bardage métallique offre également un aspect esthétique attrayant et assure une protection efficace de vos murs. Il fait office de bouclier contre les variations de température, les rayons UV, le gel et les intempéries.

Cependant, il convient de noter que le bardage métallique n’est pas la solution recommandée si vous recherchez une isolation thermique optimale. Dans ce cas, il est préférable de l’associer à d’autres matériaux afin d’obtenir un résultat satisfaisant. 

Lors de son installation, il est essentiel de veiller à disposer d’un bon système d’isolation, à l’intérieur ou à l’extérieur, qui ne dépend pas des matériaux utilisés pour le bardage. Toutefois, dans le cas d’un bardage métallique à double peau, il n’est pas nécessaire d’installer un autre système d’isolation, car les matériaux utilisés comportent déjà des isolants thermiques intégrés.

Lisez aussi :   Notre tutoriel pour fabriquer un stroboscope

Bardage en PVC

Le revêtement en PVC est une option abordable pour le bardage. Les prix varient généralement entre 10 €/m² et 60 €/m², ce qui en fait un choix économique. Les lames en PVC présentent de nombreux avantages. Elles sont esthétiques, personnalisables et disponibles dans une large gamme de couleurs. 

De plus, elles offrent une certaine résistance. Il existe même des matériaux en PVC qui imitent parfaitement le bois ou le fer. Certains types de bardage en PVC confèrent également aux bâtiments une allure futuriste.

Il est important de noter que le bardage en PVC présente une excellente résistance aux variations de température, aux insectes, aux produits chimiques, aux moisissures, aux chocs et aux intempéries. De plus, il est facile à entretenir et ne s’oxyde pratiquement pas, en fonction de sa qualité.

bardage pas cher

Bardage en bois

Les bardages en bois sont extrêmement populaires en raison de leur aspect authentique, de leur chaleur et de leur caractère respectueux de l’environnement. Il existe une variété d’essences de bois utilisées pour ce type d’installation, offrant différents coloris et formes. Quel que soit votre choix, le coût d’un bardage en bois varie généralement entre 10 €/m² et 120 €/m². 

Cette fourchette de prix est principalement due à la qualité du bois utilisé. De plus, il faut prendre en compte les éventuels frais supplémentaires liés aux accessoires tels que les parapluies et les grilles anti-rougeurs, qui augmenteront naturellement le coût total par rapport à un bardage simple sans ces éléments.

Parmi les essences de bois les plus couramment utilisées pour les bardages, on retrouve le peuplier, le mélèze, le pin sylvestre, l’épicéa, le chêne, l’iroko, le sapin et le châtaignier. Si vous recherchez des options plus abordables, vous pouvez opter pour des bois classiques. Cependant, il est important de noter que les bois nobles et massifs sont naturellement plus coûteux.

Lisez aussi :   Où trouver un catalogue des pièces John Deere adaptables ?

Lors de votre achat, il est essentiel de prêter attention à la classe du matériau. Les classes 1, 2, 3, 4 et 5 renseignent sur la résistance à l’humidité du bois. Il est recommandé de choisir des bois classés au moins dans la catégorie 3, bien que le choix final dépende des conditions climatiques spécifiques de votre région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *